07 novembre 2010

Coatching

Le gentlegay se fait coatcher…

Non, pas par un coatch sportif à la mâchoire carrée et au discours variant entre le cri du sergent sous la pluie ordonnant à son petit merdeux de soldat de faire plus de pompes dans la boue s’il veut espérer être un homme et celui enjôleur du sadique qui vous fait croire que les crampes s’est bon pour le moral…

Non plus par un coatch en relooking. Alors là stop ! Le gentlegay est un relookeur à lui tout seul, comptabilisant déjà un certains nombre de chefs d’œuvres de remise en visage humain dont même Christina serait jalouse…

Non plus par un coatch financier, ça c’est peine perdue, tous ceux qui s’y sont essayés se sont pendus devant l’ampleur du déficit…

 Le gentlegay se fait coatcher au boulot. On le lui a vendu comme un privilège qu’on lui faisait à lui pauvre petit cancrelat hiérarchique, un cadeau d’un inestimable valeur – en fait très estimable puisque faisant office de palliatif à une augmentation annuelle accordée à minima.

Comme lui a dit sa boss « si tu veux progresser, ce qu’il faut changer c’est ton fond, tu es trop gentil, il faut apprendre a être un dur » ah bon je ne savais pas que le côté nanar couillu des années 80 avait encore la cote comme archétype managérial… « oui, tu comprends, un bon manager doit savoir scotcher des gens au mur et pour se faire respecter il faut que ça saigne » ah ça c’est GI jane qui parle… le gentlegay étant plus habitué à Barbie ça lui fait un choc « bref ça te ferra du bien et puis ça nous permettra de comprendre ce qui s’est brisé en toi dans ton enfance et pourquoi tu as autant besoin d’amour ». Ah, je savais pas que la psychanalyse de groupe était une des clef de la réussite en entreprise… bizarrement vie privée vie publique le gentlegay pensait que c’était normal de les séparer sinon il aurait direct fait appel à Mireille Dumas…elle semble avoir fait des émules d’ailleurs, une nouvelles façon de concevoir la promo canapé : pour progresser tu t’allonges toujours, tu te mets à nu, ton intimité est fouillée mais il ne s’agit que de celle de ton esprit, ouf le corps est sauf…

Posté par Le gentlegay à 12:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Coatching

Nouveau commentaire